Les faux agents EDF qui avaient agressé Bernard Pivot ont été interpellés

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Au printemps dernier, l'ancien journaliste et président de l'académie Goncourt Bernard Pivot a été menacé d'une arme pour sa carte bancaire. (illustration)

Les quatre hommes sont soupçonnés d’avoir agressé et détroussé au moins trois personnes âgées, dont l’homme de lettres, selon « Le Parisien. »

Les malfrats s'en prenaient aux personnes âgées. En mars 2020, un homme s'est présenté comme un agent EDF chez Bernard Pivot, 85 ans. Il est entré dans son domicile parisien, prétextant une vérification du compteur, avant de le menacer avec une arme, raconte Le Parisien. Le malfaiteur a ensuite subtilisé la carte bancaire de l'ancien président de l'académie Goncourt.

Grâce à la man?uvre, le voleur a retiré 1 000 euros à un distributeur. Dans la nuit du 7 au 8 mars, l'équipe a de nouveau agressé une personne âgée à Créteil, dans le Val-de-Marne. La victime, une femme de 82 ans, a découvert deux hommes cagoulés dans sa maison. Les malfrats ont subtilisé 6 000 euros et une carte bancaire. L'un d'eux aurait été aperçu un peu plus tard dans la soirée jouant au casino d'Enghien, dans le Val-d'Oise.

À LIRE AUSSI« Les Chinois ont peur, les personnes âgées ne sortent plus »

De l'aide pour monter ses courses

Les enquêteurs de la police judiciaire de Paris ont aussi relié les suspects à une autre agression commise le 21 avril 2020 dans le 9e arrondissement de Paris. Un homme de 89 ans avait accepté l'aide proposée par un faux agent EDF pour monter ses courses dans son appartement.

Malheureusement, quand le duo parvient au logement, le malfrat bouscule le vieil homme et lui dérobe sa carte bancaire. Accompagné d'un complice, posté en bas de l'immeuble pour faire le guet, les voleurs ont ensuite retiré de l'argent liquide.

À LIRE AUSSIVidéo d'un couple âgé agressé : « Je veu [...]

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :