Faute de données publiques, le site CovidTracker aveugle sur Omicron

·1 min de lecture
Spécialisé dans l’étude de l’évolution de la pandémie, le site CovidTracker peine à estimer l’étendue d'Omicron, à cause de données publiques insuffisantes.
Spécialisé dans l’étude de l’évolution de la pandémie, le site CovidTracker peine à estimer l’étendue d'Omicron, à cause de données publiques insuffisantes.

« Le thermomètre est cassé », tance Guillaume Rozier, fondateur de CovidTracker. Alors que le variant Omicron semble déferler sur la France, qui a récemment enregistré plus de 200 000 nouveaux cas de Covid-19 en une seule journée, son site rencontre d'importantes difficultés à estimer sa diffusion en France. Et pour cause : fondé aux premiers jours de l?épidémie, CovidTracker se sert des données de Santé publique France pour mettre à jour ses tableaux, et suivre l?évolution de l?épidémie. Or, et depuis quelques semaines déjà, l?État semble avoir des difficultés à mesurer l?étendue des dégâts causés par Omicron.

Selon Le Figaro, tout a commencé avec un changement dans la méthodologie du criblage des tests positifs au Covid-19. C?est précisément ce criblage qui permet d?estimer la part d?Omicron dans les nouveaux cas détectés. Or, jusqu?à présent, les opérations de criblage menées par la France ne visaient que trois types de mutations, nommées A, B et C ? cette dernière correspondant spécifiquement au variant Delta. Coup de chance : le variant Omicron ne contenait pas la variation « C », tandis que les variations « A » et « B » n?existent pas ou plus en France.

À LIRE AUSSIOmicron : ce que l?on sait, ce que l?on ignore encore

ABC? et D

C?est cet heureux hasard qui permettait à Santé publique France et à CovidTracker d?estimer, relativement précisément, la diffusion d?Omicron. Un système D, donc, mais un système efficace ? du moins pour un temps. Le 20 décembre [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles