La Faute à Rousseau : pourquoi Louis Duneton ne regrette pas d'avoir quitté Plus belle la vie

·1 min de lecture

Les nostalgiques des épisodes de L'instit ont retrouvé un peu de réconfort le mercredi soir sur France 2. Depuis le 17 février, des millions de téléspectateurs prennent des leçons de philosophie avec Benjamin Rousseau - un professeur aux méthodes peu orthodoxes interprété par l'acteur belge, Charlie Dupont. Alors que Victor Novak se déplaçait en moto dans les écoles de France, Benjamin Rousseau, lui, enfourche son vélo et vient en aide à sa manière à ses élèves. Mais celui dont il aimerait capter l'attention par dessus tout est Théo, son fils. Après avoir joué son rôle de père de façon très aléatoire, le professeur de philo est cette fois-ci bien décidé à reprendre une vraie place dans sa vie malgré ses nombreuses maladresses.

Dans La Faute à Rousseau, c'est Louis Duneton qui a été choisi pour incarner le rôle de Théo. Une aubaine pour les fans de Plus belle la vie qui retrouvent aussi à l'écran Bryan Trésor et Myra Tyliann - respectivement Baptiste et Alison dans le feuilleton à succès de France 3. De 2012 à 2015, Louis Duneton vivait lui aussi dans le quartier du Mistral sous les traits de Valentin, le fils cadet de Babeth et Patrick Nebout. Ado maladroit avec de grandes lunettes sur le nez, son personnage avait rapidement séduit les téléspectateurs. Mais après trois années passées sur le tournage de PBLV, le jeune comédien a décidé de voguer vers de nouvelles aventures.

Une décision qui pourrait sembler dangereuse mais qui a fini par être payante. Après la série de France 3, (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Petit Sweat. La nouvelle tendance de la jeunesse Parisienne : le street-wear japonais.
Koh-Lanta, Les Armes Secrètes : qui est Laure, la "Mini-Hulk" de l'aventure ?
Mario ("Star Academy") : la mort de son père lui a inspiré un tout nouveau combat
Richard Berry : la terrible nuit où Jeane Manson a cru qu’ils allaient mourir
Loana : cette raison qui a poussé l'ex-casteuse de Loft Story à l'inscrire au programme