Faut-il vraiment écrire "2020" en entier sur un document officiel pour éviter les arnaques ?

franceinfo

"En 2020 lorsque vous écrirez une date sur un document officiel, faites bien attention à écrire l'année en entier : 23/01/2020 au lieu de 23/01/20", voilà le genre de messages que l'on peut voir circuler sur les réseaux sociaux.

Il serait donc conseillé d'écrire "2020" en entier au moment de dater un document officiel pour éviter toute méprise ou arnaque. En effet, il suffirait à quelqu'un de mal intentionné d'ajouter deux chiffres après le "20", par exemple un 19, pour antidater le document ou, au contraire, le post-dater. Ce n'est pas faux mais c'est un peu exagéré. On vous explique pourquoi.



C'est déjà systématique pour les actes notariés

Vente immobilière, mariage, donation... pour les actes qui nécessitent la présence d'un notaire nul besoin d'écrire "2020" en entier puisque les notaires sont tenus d'écrire la date en toutes lettres dans tous les cas. Cela vaut en 2020 comme en 2019 ou en 2010. C'est un décret datant du 26 novembre 1971 qui le stipule : "La date à laquelle l'acte est signé par le notaire doit être énoncée en lettres."

Par ailleurs, aujourd'hui, de plus en plus d'actes notariés sont signés électroniquement, "ce qui rend la question sans objet", précise la Chambre des cotaires de Paris à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi