"Il faut vivre avec" le Covid-19: Zemmour défend l'abandon du protocole sanitaire à l'école

·2 min de lecture
Éric Zemmour, invité de BFMTV le 12 janvier 2022 - BFMTV
Éric Zemmour, invité de BFMTV le 12 janvier 2022 - BFMTV

À la veille d'un mouvement social massif l'Éducation nationale jeudi, Éric Zemmour a plaidé ce mercredi soir pour qu'il n'y ait "plus de protocole à l'école" - à l'inverse des revendications des syndicats enseignants, qui réclament de "revoir les règles de fonctionnement" pour atteindre "les conditions d'une école secure sous Omicron".

Déclarant, dans l'émission Face à BFM, soutenir "surtout en tant que parent", le mouvement de grève de ce jeudi, le candidat d'extrême droite à la présidentielle a fustigé la politique sanitaire actuellement appliquée dans les établissements scolaires, alors que trois protocoles sanitaires successifs ont été annoncés en une semaine.

"Les mesures d'urgence, ça ne sert à rien"

"J'ai vu des gosses qui pleuraient parce qu'ils ne voulaient plus aller en classe à cause de tout ce protocole débile. Non seulement je soutiens, mais j'approuve ce mouvement car le gouvernement fait n'importe quoi dans cette histoire", a lancé Éric Zemmour.

"Les mesures d'urgence, ça ne sert à rien", a également estimé l'ancien journaliste. Le gouvernement "prend des mesures pour s'agiter et montrer qu'il fait", a-t-il également cinglé, avant de souhaiter l'abandon du protocole sanitaire en milieu scolaire.

"On sait que ce virus, qui mute sans cesse, il est très contagieux, et de moins en moins mortel. Donc on voit bien que empêcher les gens d'être contaminés ce n'est pas grave, sauf les gens qui pourraient faire des cas les plus graves, donc il faut vacciner ceux-là", a développé Éric Zemmour, citant "les personnes âgées, très âgées, ou fragiles.

"Les autres ils n'ont pas besoin d'être vaccinés, faut pas les embêter tout le temps", a-t-il poursuivi. "On va pas embêter les gosses, on va pas embêter les actifs de 20 ans, de 30 ans, alors vous allez me dire 's'ils contaminent les autres', mais les autres seront vaccinés."

Les enseignants "n'ont pas besoin d'être protégés"

Pour Éric Zemmour, les enseignants "n'ont pas besoin d'être protégés". "Je leur dis, plus de protocole à l'école", a-t-il ajouté. "Les profs, ils ont pas 70 ans, ils ont pas 80 ans, (...) à moins d'avoir vraiment d'autres maladies graves, (...) les profs n'ont pas besoin puisqu'ils sont des jeunes actifs", a tranché Éric Zemmour, avant de concéder éventuellement un respect des "fameux gestes barrières".

"Aujourd'hui, il faut vacciner et demander à ce que ces gens-là (les plus fragiles, NDLR) se vaccinent et les autres, il faut les laisser vivre. (...) Il faut vivre avec le virus".

Également interrogé sur les critiques dont fait l'objet le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, dans le viseur de l'opposition, Éric Zemmour a déclaré avoir de la "compassion" pour ce dernier, et de lancer: "Je ne tire pas sur les ambulances."

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles