«Il faut sensibiliser» : à Marseille, des militants se mobilisent face au gaspillage d'énergie

En pleine crise énergétique , certains Français ont décidé de s'attaquer au gaspillage de l'énergie. Si à Marseille depuis le 7 octobre, les magasins doivent éteindre leurs lumières entre 1 heure et 6 heures du matin, la règle n'est pas toujours respectée des commerçants. Alors, dans le centre-ville de Marseille, des militants Greenpeace ont décidé d'agir aux panneaux publicitaires et aux enseignes encore allumées .

>> Retrouvez Europe matin week-end - 6-8 en podcast et en replay ici 

"Ce sont des pubs que personne ne regarde", estime Jean-Louis, dans une rue de la capitale phocéenne quais vide à cette heure de la nuit. "Donc nous, on est pour qu'on les coupe le plus possible la nuit, parce qu'on demande aux gens de faire des économies d'énergie et dans la rue, c'est à tire-larigot", poursuit-il au micro d'Europe 1.

"Pas de petits gestes"

Les militants recouvrent les publicités de collage et ouvrent les abribus pour les éteindre. "Il n'y a pas de petits gestes. Il faut sensibiliser les gens à faire des ajustements, à faire des actions plus importantes et sensibiliser aussi les personnes qui produisent ces publicités à en faire moins", explique Denis, qui participe également à l'action.

Mais lors de l'opération, Greenpeace a vite été repérée par la police. Le groupe a dû partir de l'autre côté de la ville pour continuer son action.


Lire la suite sur Europe1