Il faut sauver le béluga perdu dans la Seine

Le béluga, c’est un cétacé – une espèce protégée –, une sorte de baleine, qui vit normalement dans les eaux froides de l’océan Arctique et dans l’estuaire du Saint-Laurent (Canada). Normalement. Parce qu’il se trouve qu’en ce début de semaine, un béluga a été observé, nageant dans la Seine. Des opérations coordonnées par la préfecture du département de l’Eure sont en cours pour tenter de le sauver.

Selon les spécialistes, il peut arriver que des individus isolés s’égarent dans des eaux plus chaudes. Et ils survivent même temporairement dans des eaux douces. Mais ce jeudi, les experts dépêchés sur place se montraient plutôt pessimistes. Après une évaluation minutieuse, la préfecture de l’Eure évoque un « état de santé préoccupant ». L’animal présente « des altérations cutanées et être amaigri ». L’urgence semble donc de réussir à nourrir le béluga égaré. Pour lui éviter le triste sort de l'orque, elle aussi perdue dans la Seine début juin. Elle était morte d’inanition – après, tout de même, avoir pris une balle dans la tête…

Comment un béluga est-il arrivé dans la Seine ?

Car malgré tout, le béluga semble rester tonique. Le Groupe d’Étude des Cétacés du Cotentin (GEEC) décrit un animal qui effectue de longues apnées dans les eaux de la Seine. Le signe que sa capacité pulmonaire n’est pas altérée. Toutefois, ce comportement complique la tâche de ceux qui voudraient le guider vers l’embouchure. Pour l’heure, le béluga aurait plutôt tendance à fuir les...

> Lire la suite sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles