Faut-il redouter une aggravation des déséquilibres de l’économie mondiale post-Covid ?

Ces déséquilibres des comptes de transactions courantes, qualifiés de déséquilibres globaux ou mondiaux, sont mesurés par la somme, en valeur absolue, des excédents et déficits du solde des transactions courantes à l'échelle mondiale. Alors qu'ils représentaient, selon les données du Fonds monétaire international (FMI), seulement 2 % du produit intérieur brut (PIB) mondial au début des années 1990, ils ont augmenté continuellement pour atteindre 5,5 % du PIB mondial en 2006.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles