Faut-il reconfiner "tout de suite" pour éviter le scénario britannique ?

·1 min de lecture

Reconfiner, ne pas reconfiner ? Le temps des arbitrages presse pour le gouvernement. La France pourrait en effet marcher dans les pas de la Grande-Bretagne, frappée de plein fouet par le variant du coronavirus apparu sur son sol. Plus contagieux, et même potentiellement plus mortel, il a poussé le gouvernement britannique à reconfiner le pays dès le 20 décembre.  Désormais, ce variant circule en France. Face à cette nouvelle menace, de nombreux scientifiques, à l'instar du président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, appellent le gouvernement français à décider d'un reconfinement et ce, sans délai. Ils craignent en effet qu'"après", "il soit trop tard".

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation lundi 25 janvier

Ce variant britannique est d'autant plus préoccupant qu'au Royaume-Uni, le reconfinement n'a pas permis de faire baisser rapidement le taux de reproduction du virus, c'est à dire le nombre de personnes contaminées par un malade : il est actuellement de 0,8. Soit plus que le taux de reproduction observé en France lors du deuxième confinement : il atteignait 0,6 fin novembre.

>> LIRE AUSSI -Confinement : pourquoi Macron n'a pas encore tranché

Renforcer les gestes barrières

C'est la contagiosité du variant qui explique ces chiffres. Il suffit d'être exposé à une très petite quantité de ce virus pour être contaminé, ce qui le rend bien plus difficile à contrôler. "Cela veut dire qu'au lieu de respecter des distances entre l...


Lire la suite sur Europe1