Publicité

« Il faut qu'on soit exemplaire » : la majorité entre soutien et condamnation envers Éric Dupond-Moretti

C'est un geste qui a suscité l'indignation dans l'opposition, mais aussi dans son propre camp. En fin de journée, mardi, le Garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti adressait deux bras d'honneur dans l'hémicycle au président du groupe Les Républicains Olivier Marleix.

Avec ces gestes, le ministre de la Justice répondait au député qui énumérait les membres de la majorité mises en examen, ce qui est le cas d'Éric Dupond-Moretti pour prise illégale d'intérêt.

Un homme entier

Ce mercredi matin, plusieurs membres de la majorité invités dans les médias ont tenté d'expliquer le geste du ministre, mais ont tenu à rappeler l'exemplarité à laquelle doivent se soumettre les membres du gouvernement.

C'est le cas d'Olivier Véran. Sur RTL, le porte-parole du gouvernement a souligné « qu'il faut qu'on soit tous absolument exemplaires. C'est-à-dire qu'il faut qu'on se tienne et qu'on se comporte encore mieux dans le cadre d'un débat public qu'on se comporte dans le quotidien », a-t-il estimé.

Olivier Véran a tenu à rappeler qu'Éric Dupont-Moretti « est un homme entier, un homme d’honneur, qui se bat pour le droit des victimes et qui reconnaît la liberté de pouvoir se défendre et notamment la présomption d'innocence. Il a fait ce geste qui ne faut pas faire et il l'a reconnu (...) Je note qu’il s’est excusé deux fois et il était important qu'il le fasse », a-t-il ajouté. « Ce type d’incident, on s’en passerait, je ne vais pas vous dire autre chose », affirmant qu'il « n'était pas là pour...


Lire la suite sur LeJDD