“Il faut qu’il renverse la table !”, Nicolas Sarkozy conseille en coulisses Emmanuel Macron

Le 8 mai dernier, en pleine crise sanitaire, seule une vingtaine de personnes avaient participé aux traditionnelles commémorations place de l'Etoile à Paris. Afin de donner l’image, encore, d’une France unie, Emmanuel Macron avait notamment invité ses prédécesseurs Nicolas Sarkozy et François Hollande. Dans la foulée, le président de la République avait partagé un repas avec Nicolas Sarkozy qui lui a encore une fois donné quelques conseils pour se sortir au mieux de cette crise sanitaire sans précédent. 

Nos confrères de l’Express rapportent que l’ancien président aurait alors dit à son successeur : « Il faut qu'il renverse la table ! » Une façon une nouvelle fois pour Nicolas Sarkozy de tenter d’imposer son style très franc et tranché à un Emmanuel Macron, qui lui paraît souvent trop « jeune » et pas assez sûr de lui dans ses décisions. On se souvient notamment de son précédent conseil à Emmanuel Macron. Nos confrères de l’Express rapportaient dans leur édition du 30 avril l’un des serments de Nicolas Sarkozy. « Il faut qu’il décide vite… Mais décider, et vite, ne sont pas des choses qu’il sait faire » aurait persiflé l'ancien président, au téléphone avec un membre des Républicains. Avant de donner ce conseil : « Il faut qu’il arrête de dire merci ! ‘Merci aux soignants’, ‘merci aux journalistes’… Quand tu prends l’avion et qu’il est en train de chuter, que fait le pilote ? Tu crois qu’il dit merci aux hôtesses de l’air, aux stewards ? Non, il ne dit merci à personne : il tient

Retrouvez cet article sur GALA

L’actrice Lori Loughlin au coeur du scandale : nouveau rebondissement dans l’affaire
Whitney de The Voice atteinte de fibromyalgie : comment elle a dépassé les moqueries
VIDÉO - Nagui choqué par la confidence osée d’un candidat de Tout le monde veut prendre sa place
Harry et Meghan Markle : le silence de Kate et William pour leur anniversaire de mariage
Brigitte Macron proche de Pierre-Jean Chalençon mais il ne veut pas l’étaler