Faut-il prioriser les mineurs dans la vaccination contre le coronavirus ?

Jean-Loup Delmas
·1 min de lecture

COVID-19 - Des études montrent l’efficacité de la vaccination sur les mineurs. L’occasion de changer notre stratégie vaccinale ?

Selon le New York Times ce lundi, tout porte à croire que la semaine prochaine, les Etats-Unis, par l’intermédiaire de la Food and Drug Administration (FDA), autoriseront le vaccin de Pfizer-BioNtech pour les adolescents âgés de 12 ans ou plus. L’Agence européenne du médicament (EMA) se penche également sur le sujet en ce qui concerne l’UE et la vaccination contre le coronavirus pour les mineurs. Les mineurs doivent-ils être vaccinés en priorité ? 20 Minutes fait le point.

Que sait-on de la vaccination sur les enfants ?

La vaccination sur les enfants est longtemps restée une inconnue, du fait que les groupes tests sur le vaccin Pfizer-BioNtech n’étaient composés que de personnes âgées de plus de 16 ans. Ainsi, l’essai de phase 2/3 (où on teste le vaccin sur une population volontaire) du vaccin Pfizer s’est fait avec 43.448 personnes de plus de 16 ans, sans antécédents de Covid-19, avec un âge médian de 52 ans. La vaccination n’étant pas encore envisagée pour les enfants à l’époque, et le Covid provoquant bien plus de formes graves et de décès (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coronavirus : Pourquoi la mise en place des autotests dans les lycées ne coule pas de source ?
Coronavirus : Cinq cas de myocardite détectés en France chez des personnes vaccinées avec Pfizer
Coronavirus : Les droits et libertés des résidents d’Ehpad « grandement entravés » pendant la crise sanitaire
Coronavirus : Pour Olivier Véran le nombre de cas quotidiens sera en dessous de 15.000 dans deux semaines