«Il faut que mouille la chemise dans la campagne .»

Libération.fr

Le sénateur PS Luc Carvounas, «ami» de Manuel Valls, souhaite que l’ex-Premier ministre «mouille la chemise dans la campagne» de Benoît Hamon, soulignant que le résultat de la primaire ne peut être balayé d’un revers de main. Interrogé par le Monde sur ce soutien qui tarde à se manifester, Carvounas se dit «persuadé que [Valls] va le faire, parce que c’est un homme d’Etat».«Ses amis le font déjà : Elsa Di Méo, Pascale Boistard, Najat Vallaud-Belkacem, Laurence Rossignol…» Pour Carvounas, Jean-Marie Le Guen et Patrick Kanner, qui appuient plus ou moins ouvertement Emmanuel Macron, «se trompent» et «ne sont pas au rendez-vous de l’histoire» : Macron est un candidat «de centre droit» qui l’a mis «mal à l’aise» en «dragu[ant] les voix de Sens commun» et «les juppéistes», et en passant un accord avec François Bayrou, qui en disait «pis que pendre» il y a peu.

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Yoni Palmier, «le tueur à la moto», jugé en appel
Handicap
Disparition Joseph Maggiori, directeur artistique du «Figaro Magazine»
«Si c’est vraiment Macron-Le Pen, on n’est pas dans la merde»
Lyon Marée de carburant après le déraillement d’un train

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages