Faut-il rouvrir les parcs et jardins? La réponse de la science

Grégory Rozières

SCIENCE -  Rouvrir ou ne pas rouvrir les parcs et jardins de la capitale? Telle est la question qui oppose la maire de Paris Anne Hidalgo et le gouvernement depuis le début du déconfinement. La circulation du coronavirus Sars-Cov2 étant encore importante dans la capitale, il a été décidé que les parcs et jardins devaient rester fermés afin d’éviter une explosion de l’épidémie.

Mais les images montrant les Parisiens ne respectant pas les règles de distanciation physique et les gestes barrière ont poussé Anne Hidalgo à demander une réouverture afin de donner de l’espace aux habitants de l’une des villes les plus denses du monde.

Elle l’a répété mardi 19 mai à l’issue d’une réunion organisée avec l’Elysée et a exhorté un entretien avec le ministre de l’Intérieur. 

 

Face à ce débat difficile à trancher, la science peut-elle nous aider à y voir plus clair? Comme toujours pour l’instant avec l’épidémie de Covid-19, les données scientifiques sont évidemment incertaines et sujettes à caution, mais quelques études et réflexions permettent, à tout le moins, d’éclairer cette controverse, comme le montre la vidéo en tête d’article.

Un virus qui aime bien les espaces intérieurs

Si l’on ignore encore beaucoup de choses autour de ce coronavirus, il semble que le Sars-Cov2 est plutôt efficace en intérieur. Dans son rapport d’analyse de l’épidémie en Chine, l’OMS rappelle que dans une analyse de deux provinces, les clusters de contamination ont majoritairement eu lieu au sein du foyer (78% à 85%). Logique dans un sens: les Chinois étaient appelés, comme partout dans le monde quelques semaines plus tard, à rester chez eux pendant l’épidémie.

D’autres chercheurs ont analysé les données provenant de 120 villes en Chine, sans compter la région du Hubei, épicentre totalement confinée. Selon...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post