Quand faut-il faire un bilan sanguin ?

Sachez-le : un bilan sanguin n’est pas une visite de contrôle annuelle chez le dentiste. "Le bilan pour voir si tout va bien, ça n’a aucun sens", assène d’emblée Jean-Christophe Nogrette. Pas d’inquiétude, donc, si vous n’en avez jamais fait. Enfin, tout dépend de votre âge, mais nous allons y venir.

Les bilans accompagnent des traitements…

"On fait toujours une analyse de sang dans un but précis, explique le médecin. Par exemple en début de contraception hormonale. Il porte alors sur des paramètres précis : la glycémie et le cholestérol. Et il n’est réalisé qu’une seule fois. On le répète uniquement si on détecte des anomalies qui peuvent révéler des désordres métaboliques."

Mais la majeure partie du temps, un bilan sanguin est lié à la surveillance d’un traitement chronique susceptible de dérégler certains paramètres biologiques. L’idée ? S’assurer d’abord qu’il n’existe pas d’incompatibilité entre le patient et le traitement, puis faire "des bilans de contrôle à intervalles réguliers qui sont déterminés par le type de traitement. Par exemple, on sait qu’un traitement pour l’hypertension artérielle agit sur les reins. On va donc surveiller leur fonctionnement."

Mais le dépistage commence aux alentours de 50 ans

Attention toutefois : à 50 ans, et si aucun bilan n’a été réalisé au préalable, votre médecin peut vous en prescrire un : "Il s’agit là d’un dépistage, parce qu’on sait que cela correspond (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Pourquoi les Français sont-ils appelés à donner leurs selles ?
Covid 19 : il augmente de 50 à 80% le risque de souffrir d'Alzheimer chez les plus de 65 ans
CHIFFRES COVID FRANCE. Ce vendredi 17 septembre 2022 : cas, les infos du jour en direct
9 choses que les femmes vivant avec un SOPK doivent (absolument) savoir
Variole du singe : une infection à Monkeypox pourrait provoquer des complications neurologiques