Faut-il continuer d'ouvrir le capital de La Poste, une opération amorcée en janvier 2011 ?

Rappelons-le, l’ouverture du capital de La Poste a eu lieu en janvier 2011 et avait été précédée, un an plus tôt, d'un changement de statut du groupe, devenu société anonyme à l’époque. Cette initiative avait été lancée par Jean-Paul Bailly, le président de La Poste. En 2006 déjà, la Commission européenne affichait en effet clairement son souhait de voir tous les services postaux privatisés d'ici à trois ans. La commission souhaitait ainsi que puisse s'établir une saine concurrence sur tous les aspects de l'envoi postal.

A l'heure actuelle, La Poste, en tant que service universel, est la seule habilitée à pouvoir effectuer des envois postaux au tarif lettre de moins de 50g. Le groupe a certes ouvert son capital, mais l'Etat y est encore actuellement majoritaire et le restera, à en croire les déclarations de son président, Jean-Paul Bailly. Dès lors, l’Etat devrait-il y demeurer majoritaire ? Serait-il risqué pour le groupe de scinder et de céder séparément ses activités de courrier d'un côté, et de banque de l'autre ? Pour y voir plus clair et répondre à ces questions, le Débat Capital a reçu Dominique Plihon, professeur émérite à l’Université Paris XIII et Jean-Marc Daniel, professeur émérite à l'ESCP Europe.

Pour Dominique Plihon, le groupe La Poste est l’exemple d’une “entreprise qui réussit extrêmement bien

en matière de transport des paquets, et qui y a d’ailleurs pris une position dominante, y compris au niveau international !” Ce dernier juge qu’il s’agit d’une entreprise qui “doit rester comme elle est”, et, insiste-t-il, “je ne vois pas pour quelles raisons nous devrions ouvrir davantage son capital puisqu’elle réussit très bien comme ça !”

En face, Jean-Marc Daniel estime au contraire que “La Poste, telle qu’on la connaît, est condamnée”. Dans le détail, le professeur émérite à l'ESCP Europe rappelle qu’alors que le courrier est en baisse considérable, La Poste a eu une réaction étonnante : “plutôt que de réagir logiquement à la baisse de la demande par une

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le manager médiateur peut vous aider à prévenir les conflits au bureau
Le Cybertruck de Tesla déjà réservé par des services de police
La BCE inflige une amende salée à Natixis
Un ingénieur de Thales “en mission” en Colombie assassiné par un tueur à gages
Cheminots, enseignants, avocats... ce qu'ils reprochent à la réforme des retraites