"Faut la contacter" : comment le Rassemblement national a dragué Delphine Wespiser (TPMP) pendant la campagne...

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le 13 avril dernier, à la veille du second tour de la présidentielle, Delphine Wespiser avait dévoilé ses intentions de vote, sur le plateau de TPMP. L'ex Miss France devenue chroniqueuse télé avait alors assumé : "Ça me plairait bien d’avoir une présidente" avant de juger qu'elle pourrait laisser sa chance à Marine Le Pen, pour sa "forme de bienveillance", et notamment parce "qu’elle aime les animaux, qu’elle aime la nature"...

Des déclarations qui lui ont attiré de vives critiques. Et Delphine Wespiser, qui a été écartée pendant quelques jours de l'antenne, a déploré une atteinte grave à sa "liberté de penser". Elle a alors fait savoir à ses collègues : "Je suis uniquement la porte-parole des Français qui sont déçus et se sont sentis impuissants".

À lire également

Fort Boyard : Francis Lalanne gagne sa bataille judiciaire suite à son licenciement

Et selon le magazine L'Express, cela n'a pas empêché le Rassemblement national de la contacter pour lui faire une proposition... Nos confrères s'intéressent cette semaine aux "derniers jours de campagne de Marine Le Pen", et assurent que le cas de Delphine Wespiser a été d... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles