"Il faut cogner fort" : le redoutable défi d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron prépare le dernier acte dans le silence le plus complet. Le président de la République planche sur un discours événement dans lequel il évoquera l'après coronavirus et qui pourrait être lu le 14 juillet prochain, jour de la fête nationale, mais il se pose également beaucoup de questions sur l'acte III de son quinquennat. Comme le révèle Challenges dans son numéro paru ce jeudi 4 juin 2020, le mari de Brigitte Macron veut "cogner fort" dans les prochaines semaines.

"Le jour d'après ne ressemblera pas au jour d'avant," avait prévenu le président. "C'est un nouveau quinquennat qui commence," précise un proche. Emmanuel Macron sait que c'est "un défi considérable" que de "commencer un nouveau mandat à deux ans de la fin", affirme un politique anonyme qui parle de "rénovation totale" et de "bouleversement". Celui qui s'est entretenu avec Jean-Marie Bigard souhaiterait une "riposte hyperpuissante". Pour cela, plusieurs changements à venir comme la nomination d'un nouveau Premier ministre, et pourquoi pas une démission du président lui-même comme le notent nos confrères ?

Exit Edouard Philippe !

Challenges le confirme, les rumeurs seraient bien vraies : Edouard Philippe serait congédié avant le 14 juillet. Le député européen Gilles Boyer annonce même une "crise historique à laquelle il faudra faire face". "Le Premier ministre est sur la ligne du président : à crise exceptionnelle, il faut des outils exceptionnels," affirme Charles Hufnagel, son conseiller en communication.

Retrouvez cet article sur GALA

"Une relation qui étonne" : Alessandra Sublet se confie sur son ex-mari "pas comme les autres"
"C'est magique" : Alessandra Sublet raconte les veillées avec Laeticia Hallyday autour de la tombe de Johnny
Pourquoi Jean-Yves Le Drian a failli claquer la porte du gouvernement
Claude Dartois (Koh-Lanta) : un tennisman a fait pire que lui !
Koh-Lanta : Claude fait fermer les cagnottes lancées par ses fans