"Il faut que cela cesse": Sylvie Tellier réagit après les attaques antisémites contre Miss Provence

Hugues Garnier
·2 min de lecture
La directrice générale de Miss France Sylvie Tellier le 20 décembre 2020. - BFMTV
La directrice générale de Miss France Sylvie Tellier le 20 décembre 2020. - BFMTV

Une 100e édition entachée par la haine. Sylvie Tellier est revenue ce dimanche sur le concours Miss France 2021 qui s'est tenue samedi soir et a couronné la Normande Amandine Petit.

Mais une autre Miss a fait l'actualité au lendemain de la cérémonie. April Benayoum, Miss Provence et première élue dauphine, a été la cible de messages haineux et antisémites après avoir mentionné au cours de son portrait diffusé les origines israéliennes de son père. Une vague de commentaires qui a indigné la directrice générale de l'organisation Miss France.

Je suis la première choquée de voir qu'en 2020 on est encore obligé de dénoncer ce genre de propos", déclare Sylvie Tellier sur notre antenne, "quand vous vous présentez à un concours de beauté vous ne pensez pas un instant que vous pourrez comme ça être la cible de telles injures".

"C'est honteux"

Celle qui fut élue Miss France en 2002, saluant au passage les réactions indignées de la classe politique au lendemain de ces attaques, estime cependant que celles-ci n'entachent en rien le concours, mais les réseaux sociaux: "ce qui est récurrent, et on l'a vu dans l'actualité de ces derniers mois, c'est que les réseaux sociaux sont un déversoir de haine et qu'il n'y a aucun contrôle et aucune maîtrise".

Quand on voit toute l'économie qui entoure Instagram, Twitter etc. je ne comprends pas que les moyens ne soient pas mis en place pour modérer et empêcher ce genre de témoignage, c'est honteux", poursuit-elle.

Face à une situation qu'elle ne connaissait pas lors de son sacre, Sylvie Tellier explique que chaque année le concours se charge de préparer les candidates et les encadre tout en leur proposant un soutien psychologique si besoin: "on essaye de leur expliquer à nos jeunes femmes qu'il ne faut pas lire ces propos car on ne peut pas les accepter".

Reste que la directrice générale du comité Miss France reconnaît tristement que ces propos sont loins d'être un cas isolé et que de tels commentaires peuvent aussi s'observer dans le monde du sport ou de la culture. Autant de secteurs touchés par ces attaques haineuses où Sylvie Tellier ne souhaite qu'une seule chose: "que cela cesse".

Article original publié sur BFMTV.com