Faut-il arrêter de se peser ?

@Getty Images

Etes-vous dans la norme ? Pour le savoir, rien de plus simple : montez sur la balance, puis divisez la valeur affichée par le carré de votre taille. Vous obtiendrez votre indice de masse corporelle (IMC), une norme de l’Organisation mondiale de la santé. Si le résultat se situe entre 18,5 à 25 kg/m², tout va bien. En revanche, gare aux valeurs supérieures à 25 kg/m², signe d’un surpoids qui pourrait nuire à votre santé. Pire, au-delà de 30 kg/m²,vous souffrez d’obésité.

Omniprésent sur Internet, ce raisonnement pèche par sa simplicité. L’IMC est un repère épidémiologique, pertinent à l’échelle d’une population, mais pas d’un individu : à poids et taille équivalents, les risques pour la santé diffèrent d’une personne à l’autre. En effet, bien d’autres facteurs entrent en jeu. Comme l’âge : prendre un peu d’embonpoint en vieillissant serait protecteur. « Vers 65-70 ans, l’IMC associé à une moindre mortalité se rapproche plus de 27 que de 25 », affirme le docteur Jean-Michel Lecerf, chef du service de nutrition à l’institut Pasteur de Lille.

Autre élément clé : la localisation de la graisse, plus néfaste au niveau abdominal. Quant à la part de masse maigre (os, muscles, organes…), plus elle est élevée, meilleure est la santé. L’activité physique compte aussi, tout comme la consommation de tabac, l’hypertension, l’excès de cholestérol… Autant de facteurs permettant de déterminer si l’excès de poids constitue un danger.

Ainsi, qui dit surpoids ne dit pas forcément régime. « Bien sûr, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment se manifeste une dépression post-partum ?
Comment se protéger de la pollution intérieure
Pourquoi a-t-on tant besoin de sens ?
Comment se protéger des perturbateurs endocriniens ?
Comment se calmer quand on est énervé ?