"Faut nous aider monsieur le ministre!" : un policier apostrophe Gérald Darmanin

·2 min de lecture

Venu soutenir les forces de l'ordre, le ministre de l'Intérieur a échangé quelques minutes avec des policiers manifestants.

"Faut nous aider monsieur le ministre ! On compte sur vous hein !" Venu à la rencontre des membres des forces de l'ordre ce mercredi près de l'Assemblée nationale, Gérald Darmanin a été apostrophé par l'un d'entre eux. Dans un contexte où les policiers s'estiment de plus en plus menacés dans l'exercice de leurs fonctions, le ministre de l'Intérieur a parcouru un chemin de crète. Rassurer sans donner le sentiment de cautionner la critique du gouvernement auquel il appartient.

"Le métier de policier aujourd'hui, c'est très difficile. Et tous les soirs faut rentrer, et on espère rentrer. On a besoin de vous. Aujourd'hui, ça ne peut plus durer! Il faut qu'on soit protégé, (...) faut vraiment nous aider", a enjoint le policier, qui dit appartenir aux forces de l'ordre depuis 30 ans.

"Les choses se dégradent"

"Soyez persuadé que je le sais, que c'est très important pour les Français", lui a répondu Gérald Darmanin. Selon son interlocuteur, il ne "faut pas dire que y a 30 ans, c'était pareil". 

"Les choses se dégradent (...) et nous on n'est pas aidés. (...) C'est plus possible. Aujourd'hui on part au boulot, et on sait pas comment on va rentrer, dans quel état, ou si on va pas finir à l'hôpital", a-t-il répété.

"Il faut vraiment que les gens prennent conscience qu'un policier, on n'y touche pas. Les policiers, les pompiers, les gendarmes, tout ça, il faut les respecter, parce que ça peut plus durer. (...) Nous on l'a au cœur ce boulot", a insisté le policier.

"C'est mon signe de respect de venir vous voir (...) Vous savez très bien que les Français vous soutiennent et c'est difficile, vous avez raison, et tous les matins quand je me lève, tous les soirs quand je me couche, je pense à vous. J'ai été élu d'une ville populaire, où on sait que c'est grâce aux policiers que ça tient. Donc n'ayez aucun doute sur le soutien que je vous porte", a assuré le ministre de l'Intérieur.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles