"Il faut être extrêmement prudent", sur le pic de l'épidémie de coronavirus estime le directeur général de l’ARS d’Île-de-France

franceinfo

L'Ile-de-France s'approche du pic de l'épidémie, confirme ce samedi matin le directeur général de l’Agence régionale de santé d’Île-de-France sur franceinfo. Mais pour Aurélien Rousseau, "il faut être extrêmement prudent".

>> Coronavirus : suivez en direct les dernières infos liées à la pandémie de Covid-19 dans le monde

"On voit depuis deux jours un ralentissement de la croissance du nombre de cas qui arrivent en réanimation, cela ne veut pas dire que ce nombre de cas baisse, mais qu'il augmente moins vite.", indique le directeur général de l'ARS, qui estime que "l'on peut espérer un pic dans les tout prochains jours".

Ce pic n'est pas qu'un pic et derrière cela redescend, c'est un pic qui annonce un plateau et un plateau, ça peut être très long.

Aurélien Rousseau

à franceinfo

Il ne faut donc pas que ce pic créé un soulagement, "encore moins un relâchement dans le confinement". "Parce que si ce pic est là, effectivement, ce lundi le 6 avril, ça voudra dire qu'on sera autour de 2 300-2 400 personnes en réanimation en Ile de France, c'est-à-dire bien au-delà de nos capacités normales. On n'est pas en situation de prendre la moindre petite vague de plus." Le directeur général de l'ARS le martèle, "le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi