"Il faut que ça cesse" : Nikita Bellucci dénonce le modèle inventé par le site pornographique Jacquie et Michel

L'actrice de films pour adultes estime que les tournages à bas prix du site pornographique entraîne des dérives et attirent les prédateurs.

Une actrice qui dénonce la violence qui sévit parfois dans le milieu de la pornographie. Alors que le propriétaire du site Jacquie et Michel et 4 autres personnes ont été placés en garde à vue pour "viols" et "proxénétisme", Nikita Bellucci a raconté son expérience sur BFMTV.

"J'ai travaillé pour Jacquie et Michel en 2012. (...) Ce fameux caméraman, en marge d'un salon, a servi de l'alcool, et une fois que tout le monde était un peu éméché, a allumé la caméra. En plein milieu de cette scène, le réalisateur a réalisé un acte sexuel sur moi", explique l'actrice, qui assure que le site ne peut pas se cacher derrière son statut de simple diffuseur, car il était au courant de cette situation.

Elle refuse cependant d'utiliser le terme "viol" pour qualifier ce qui lui est arrivé, estimant que celui-ci lui "appartient". "Le consentement ne s'obtient pas avec une bouteille d'alcool, que ça soit dans la vie privée ou sur un lieu de tournage. Encore pire sur un lieu de tournage où on est censé avoir des règles", ajoute-t-elle.

"On essaye de faire un porno dit éthique"

"Ils ont inventé un modèle de production avec des scènes achetées à bas prix. (...) Avec ce genre de tarifs, forcément il va y avoir des dérives. Ils vont donner tout ça à des sous-mains, des petits réalisateurs, qui sont tout simplement des prédateurs", analyse-t-elle, expliquant qu'il lui a fallu 10 ans pour comprendre ce qui lui était arrivé.

Elle explique qu'elle continue d'aimer son métier, et qu'elle n'a pas rencontré ce genre de comportement sur tous les tournages. "On essaye de faire un porno dit éthique", assure-t-elle. Cependant, Nikita Bellucci estime qu'il est important de prendre la parole pour elle, de manière à ce que les actrices qui arrivent dans ce milieu soient davantage écoutées lorsqu'elles se retrouvent dans une situation semblable.

"Ce qu'on demande concrètement à Jacquie et Michel, ce sont des excuses. (...) Tout ce modèle qu'ils ont mis en place ce n'est plus possible. Eux sont en garde à vue, mais il y en a d'autres qui continuent de travailler. Et il y en a d'autres qui continuent à faire ce genre de chose. Le travail de la justice va être très long, mais il faut que ça cesse", conclut l'actrice.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Nikita Bellucci : "Ce qu'on demande à Jacquie et Michel, c'est des excuses"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles