Faustine Bollaert "draguée" chez Michel Drucker : révélations sur des invités de Vivement dimanche très intéressés...

On a tendance à l'oublier mais avant d'être l'une des animatrices phares du service public, Faustine Bollaert a écumé les émissions en tant que chroniqueuse, comme tout le monde ! Après avoir mis son talent à profit de programmes présentés par Alexandre Devoise, Jean-Marc Morandini et Patrick Sébastien, Faustine Bollaert a atterri sur le canapé rouge de Michel Drucker dans Vivement dimanche prochain et ce, pour quatre saisons. Des moments dont s'est souvenu avec tendresse l'animateur emblématique sur les ondes de Rire et chansons.

Invité à promouvoir son prochain spectacle, De vous à moi, dans l'émission de Cédric Cizaire, Michel Drucker a été questionné sur les coulisses de l'incontournable programme de France 2, sur les invités et sur les potentiels rapprochements ayant pu exister entre des membres de l'équipe et des stars conviées sur le canapé. Cédric Cizaire n'a pas été déçu de la réponse de Michel Drucker : "Je ne peux pas dire les noms. Il y a des invités qui ont dragué des proches. Je me souviens d'une chroniqueuse fort célèbre qui était souvent draguée (...) Je peux dire son nom : c'était Faustine. Faustine Bollaert, elle avait beaucoup de succès. Elle était souvent draguée par nos invités et puis il y a des couples qui se sont formés, déformés, reformés dans les loges. Mais ça, c'est dans toutes les émissions."

Son coup de foudre avec Maxime Chattam sur un plateau...

Faustine Bollaert...

Lire la suite


À lire aussi

Vivement dimanche : Hugues Aufray complice avec sa jeune compagne, un ancien de The Voice invité
Vivement dimanche : Les deux filles de Georges Pernoud invitées pour lui rendre hommage
Vivement dimanche : Josiane Balasko fait "un tour" chez Michel Drucker avec Laetitia Milot

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles