Fausse alerte au missile à Hawaï: ce qu'il s'est passé

1 / 2

Fausse alerte au missile à Hawaï: ce qu'il s'est passé

Les habitants de l'archipel ont dû attendre dans l'angoisse près de 40 minutes avant de recevoir un démenti officiel.

Une alerte a été envoyée samedi par erreur aux habitants de Hawaï pour les prévenir de l'arrivée imminente d'un missile balistique, une menace rapidement démentie par les autorités de l'archipel mais qui a semé le trouble et la confusion sur place.

  • L'alerte

Peu après 8 heures locales, plusieurs personnes, notamment l'élue démocrate à la Chambre des représentants Tulsi Gabbard, ont annoncé, photo à l'appui, sur les réseaux sociaux avoir reçu une alerte sur leur téléphone, via le système Amber Alert qui dépend du ministère américain de la Justice.

"MENACE DE MISSILE BALISTIQUE SUR HAWAI. METTEZ-VOUS IMMEDIATEMENT A L'ABRI. CE N'EST PAS UN EXERCICE", ont vu apparaître, sur leur smartphone, les habitants de l'archipel.

  • Le démenti

Le gouverneur de Hawaï David Ige et l'agence locale de gestion des événements d'urgence (EMA) ont ensuite assuré que cet Etat américain situé dans l'océan Pacifique n'était pas menacé par un missile balistique, dans un contexte géopolitique très tendu marqué par les menaces d'attaque nucléaire du régime nord-coréen contre des intérêts américains.

Le porte-parole du centre de commandement militaire américain pour la zone pacifique a assuré que le centre n'avait "détecté aucune menace de missile balistique sur Hawaï".

  • L'explication

Lors d'un point de presse, le gouverneur David Ige a indiqué que l'incident s'était...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages