Faune. En Australie, la résurrection d’un rongeur “éteint depuis 150 ans”

·1 min de lecture

En menant une étude sur la diversité génétique des rongeurs de l’île-continent, qui a perdu plus de mammifères au cours des deux cents dernières années que tout autre pays, des biologistes australiens ont découvert que la souris de Gould “ne s’est jamais complètement éteinte”.

Enfin une souris porteuse de bonnes nouvelles en Australie. Alors que le pays insulaire est confronté cette année à une invasion de rongeurs, qualifiée de “catastrophe naturelle” par les autorités, une étude de biologistes de l’Australian National University, relayée par Vice, révèle qu’une espèce “présumée éteinte depuis plus de cent cinquante ans” a été découverte vivante sur une île au large des côtes australienne. Ce qui a permis aux scientifiques de la “ressusciter sur le plan taxonomique”.

Cette espèce, la souris de Gould (Pseudomys gouldii), était autrefois présente dans une grande partie de l’Australie, mais sa population s’est effondrée dans les années 1840, “peu après l’arrivée des Européens sur le continent”, explique le site américain.

À lire aussi: Amérique du Nord. Gardez vos poules (et vos chiens), l’emblématique pygargue à tête blanche est de retour

Le pays insulaire abrite une faune et une flore “unique au monde”, 86 % de ses mammifères ne se trouvant nulle part ailleurs, rappelle le site de la chaîne australienne ABC. Mais l’Australie a également perdu plus de mammifères au cours des deux cents dernières années que tout autre pays, 34 espèces terrestres ayant été déclarées éteintes depuis que les Européens ont posé le pied sur le continent en 1788. Les

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles