Il faudrait que les émissions de CO2 diminuent de 1,4 milliard de tonnes chaque année

·2 min de lecture
The Conversation
The Conversation

Une nouvelle étude, publiée ce jeudi 4 novembre 2021, montre que les émissions mondiales de dioxyde de carbone (CO2) ont rebondi après une baisse liée au Covid-19. Elles devraient ainsi atteindre pour 2021 des niveaux proches de ceux d’avant la pandémie. Un constat inquiétant à l’heure où les dirigeants du monde entier sont réunis à Glasgow pour la COP26, dans une nouvelle tentative d’éviter un réchauffement délétère de la Planète. Ces résultats sont le fruit des travaux du Global Carbon Project, un consortium de scientifiques du monde entier qui produit, collecte et analyse des informations sur les gaz à effet de serre.

La reprise rapide des émissions de CO2, après la forte baisse de l’année dernière imputable au contexte pandémique, n’est pas une surprise. La relance économique mondiale très soutenue a entraîné une hausse massive de la demande d’énergie, sollicitant un système énergétique mondial toujours fortement dépendant des combustibles fossiles.

Charbon : la Chine construirait en cachette des dizaines de centrales

Le plus inquiétant concerne la tendance à la hausse des émissions de CO2 imputable au pétrole et du gaz sur le long terme ; la croissance des émissions liées au charbon en 2021 est également préoccupante. Tout cela ne nous rapproche pas de la neutralité carbone à l’horizon 2050.

Au sommet sur le climat de la COP26, à Glasgow. Brendan Smialowski, AFP
Au sommet sur le climat de la COP26, à Glasgow. Brendan Smialowski, AFP

39 milliards de tonnes de CO₂ attendues pour 2021

En 2020, les émissions mondiales de CO2 provenant des combustibles fossiles ont diminué de 5,4 % par rapport à 2019. Cette année, elles devraient augmenter d’environ 4,9 % par rapport aux niveaux de 2020 pour atteindre 36,4 milliards de tonnes. Ce qui nous ramène presque aux niveaux de 2019. Pour 2021, il faudra ajouter 2,9 milliards de tonnes d’émissions de CO2, correspondant aux effets des activités humaines impactant les terres (déforestation, dégradation des sols, végétalisation…). Nous atteignons ainsi un total prévisionnel de plus de 39 milliards de...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles