"Il faudra qu'il regagne ses gallons": Mélenchon soutient le retour de Quatennens à l'Assemblée

Jean-Luc Mélenchon lors de son discours à la fête de l'Humanité à La Base 217 à Bretigny-sur-Orge dans l'Essonne le 10 septembre 2022 - Thomas SAMSON © 2019 AFP
Jean-Luc Mélenchon lors de son discours à la fête de l'Humanité à La Base 217 à Bretigny-sur-Orge dans l'Essonne le 10 septembre 2022 - Thomas SAMSON © 2019 AFP

C'est le retour qui a perturbé l'Assemblée nationale ces derniers jours. Pour la première fois depuis plusieurs mois, et après sa condamnation pour violences conjugales, le député insoumis Adrien Quattennens est revenu siéger au Palais Bourbon cette semaine. Un retour qui embarrasse de nombreux insoumis. Mais pas Jean-Luc Mélenchon.

Adrien Quatennens a-t-il eu raison de retourner à l’Assemblée nationale? "Bien sûr", répond l'ancien candidat à l'élection présidentielle sur France 2, qui considère le député du Nord comme un "ami très cher."

"Les religions recommandent, quand il y a faute, le pardon. Les républicains disent qu'une sanction, lorsque la peine est purgée, permet au condamné de se réhabiliter", explique Jean-Luc Mélenchon au micro de France 2.

"Il faut combattre, c'était dans mon programme, les violences", rappelle le tribun insoumis.

"Maintenant, on applique les décisions"

"Et quand quelqu'un ne se conforme pas à ça, il doit être puni. Adrien Quatennens a été longuement et beaucoup puni. Et pas que lui, nous! Parce que depuis cinq mois, on ne peut pas faire une interview sans être obligé de parler de ce sujet", déplore Jean-Luc Mélenchon.

"Et parce qu'on n'est pas tous d'accord (...), en quelque sorte, on a beaucoup parlé contre nous-même", résume l'ancien candidat à la présidentielle. L'affaire Quatennens a en effet montré les divisions et les tensions au sein de la Nupes, seulement quelques mois après les élections législatives. Le député du Nord a finalement été mis à l'écart du groupe LFI.

"Maintenant, on applique les décisions qu'on a pris, et c'est bien. Et ça suffit", résume le tribun insoumis.

Adrien Quatennens peut-il reprendre une activité politique normale? "Il faudra qu'il regagne ses gallons, c'est clair, il le sait. Mais je ne veux pas rendre la tâche plus compliquée à Mathilde Panot et aux autres camarades (...) Respectons leur décision", conclut Jean-Luc Mélenchon.

Article original publié sur BFMTV.com