Fatigue : les bons réflexes quand le corps dit stop

·1 min de lecture

Quand on est fatiguée, même s'il faut se faire violence, il est important de bouger. Une activité régulière, comme la marche sportive par exemple, permet de transformer la "mauvaise fatigue" en "bonne fatigue" grâce à la production d'endorphines, les hormones du dynamisme et du bien-être. En somme, c'est en dépensant de l'énergie qu'on en retrouve !

Pour l'alimentation, c'est l'inverse : même si ce sont des aliments réconfortants, il faut lever le pied sur le gras et le sucre, car plus on consomme ce type d'aliments, plus la digestion pompe de l'énergie. Le mythe des repas plus riches en hiver sous prétexte de lutter contre le froid n'a plus lieu d'être car nous passons le plus clair de notre temps dans des logements chauffés. La solution est d'alléger ses menus et de choisir les aliments qui dopent le tonus.

Pendant cette semaine qui précède le réveillon, on consomme des aliments riches en protéines (oeuf coque, jambon, viande et poisson) pour recharger ses batteries. Ajoutez des fruits riches en vitamine C, aussi très précieuse. "Contrairement à une idée répandue, le jus d'orange en apporte peu, souligne Kurt Hostettmann, professeur de phytothérapie : 40 à 60 mg par 100 g de fruits frais et encore moins s'il est pasteurisé. La plante européenne championne toute catégorie, c'est l'argouse (1,5 g de vitamine C dans 100 g). On peut consommer le jus d'argousier en sirop, dans du miel ou un yaourt sucré."

Favorisez aussi les légumineuses. Comme les (...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT. Covid-19 en France ce 18 décembre : chiffres, annonces
Piles boutons, slime : des risques pour les enfants
Covid-19 : quels sont les lieux de contamination ?
Campagne de vaccination Covid-19 : les 3 étapes, les prioritaires
Comment faire un réveillon gestes barrière ?