"On est tous très fatigués" : en Australie, les pompiers luttent sans relâche depuis quatre mois contre les incendies

Gaële Joly

L'Australie était toujours sous haute surveillance dimanche 5 janvier, alors que les incendies continuent de ravager le sud-est du pays. Après une journée noire samedi, marquée par un 24e décès, les dégâts sont considérables selon les autorités. Dans la région de Canberra, recouverte par d'épaisses fumées, les pompiers accusent le coup. Franceinfo les a rencontrés au centre opérationnel de secours de Cooma, au sud de la capitale, où les feux sévissent encore violemment.


Dans la salle de contrôle, les équipes scrutent l’avancée flammes sur grand écran. Dans cette zone, ils sont 300 pompiers sur le terrain. Adrian, lui, revient du front, harassé après la journée noire d’hier. "C’était effrayant. Ce ciel noir en plein milieu de l’après-midi, alors que le soleil n’était pas couché. A 15h c’est comme s’il était 1h du matin", raconte le soldat du feu.

Je n’avais jamais vu ça. C’était bouleversant émotionnellement.

Adrien, pompier à Canberra

à franceinfo


Adrian et ses coéquipiers vont pouvoir se reposer quelques heures. Cela fait des mois qu’ils sont au milieu des flammes. "On est fatigués, tous très fatigués, parce qu’hier c’était effectivement un jour particulier, mais c’était compliqué aussi les six derniers jours, explique Langdon Gould, porte-parole des pompiers de Cooma. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi