Fatiguée, surmenée : avez-vous essayé la valériane ?

·1 min de lecture

La valériane (Valeriana officinalis L.) est une plante qui pousse en milieu humide, sur le bord des chemins. Sa racine a tenu une place centrale dans les pharmacopées égyptienne, romaine et médiévale pour soigner les "hystéries" mais aussi les insomnies et les crises d'épilepsie. Durant les deux guerres mondiales, les médecins y recouraient pour traiter les traumatismes nerveux des soldats. Son mode d'action est un vrai puzzle. Elle mobilise une armée de différentes molécules pour tempérer le système nerveux, qui agissent elles-mêmes en synergie. A faible dose, elle est anxiolytique et c'est un antidépresseur. A forte dose, c'est un somnifère.

#1 Elle aide à vaincre les insomnies

La valériane est recommandée chez les insomniaques qui ruminent leur problème au milieu de la nuit et sont tendus au niveau émotionnel. Elle calme le système nerveux central, en stimulant ses récepteurs Gaba, des inhibiteurs du système nerveux. "L’acide valérénique permet cette stimulation, explique Franck Dubus, docteur en pharmacie. Il empêche aussi la recapture de ces neuromédiateurs et limite leur destruction" Et les valépotriates qu’elle renferme exercent une action anxiolytique, antidépressive et antispasmodique.

#2 Elle facilite le sevrage des somnifères et des anxiolytiques

La valériane offre un sevrage en douceur à ceux qui veulent arrêter de prendre des benzodiazépines. Elle va continuer leur action anxiolytique sans que l’organisme subisse leurs effets (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Pourquoi faut-il être à jeun avant une prise de sang ?
Vaccin Covid-19 : 75% des doses ont été déployées dans seulement 10 pays
DIRECT. Covid-19 en France ce 28 janvier : chiffres, annonces de Olivier Véran
Bandes élastiques de musculation : 6 bonnes raisons pour s'y mettre
Dans le métro parisien, l'air est (toujours) très pollué