Un fast-food de 2000 ans découvert à Pompéi

·2 min de lecture

Léa Simone Allegria, écrivaine et auteure du "Grand Art" (Flammarion), s'arrêtera chaque semaine sur une œuvre qui fascine – pour de bonnes ou de moins bonnes raisons – et façonne l'art. Cette semaine : découverte d'un fast-food antique dans les ruines de Pompéi.

À la croisée de la rue des Noces d’argent et de la rue des Balcons se tenait un thermopolium extrêmement populaire : il fut d’ailleurs fréquenté jusqu’aux derniers instants de Pompéi – les archéologues ont retrouvé le cadavre d’un homme surpris par l’éruption du Vésuve aux pieds du bar, un couvercle à la main. Le comptoir en forme de L englobe des pots de terre cuite dans lequel étaient présentés les aliments. On voudrait s’y accouder tant son état de conservation est exceptionnel. Les fouilles du thermopolium, débutées en 2019, viennent de toucher à leur fin. Si le mur décoré d’une néréide (ou nymphe marine) assise sur un cheval avait déjà été découvert, l’autre versant de la table dévoile de nouvelles fresques décoratives : un coq et des canards colverts dont l’image était destinée à ouvrir l’appétit, comme la photo des nuggets au comptoir de MacDo.Les fresques de Pompéi et d’Herculanum constituent presque les seuls témoignages picturaux du monde antique ; ces éléments de décor offrent un aperçu de la polychromie des rues de la ville. Le feuillage et les animaux sont peints a tempera sur la pierre dans un traitement naturaliste d’une grande précision – les plumes sont rendues minutieusement, surtout si...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?La racialisation de la question sociale, une impasse : rendez-vous le 20 septembre place de la République"Liberté-Egalité-Fraternité-Laïcité, voilà le combat !" : rendez-vous le 20 septembre place de la République20 septembre 1792, bataille de Valmy : naissance de la souveraineté du peuple, de la nation, ou des deux ?Projet de loi contre les "séparatismes", 20 milliards pour l'écologie, plan jeunesse : le discours de politique générale de Jean Castex