La Fashion Week de New York, en manque d'énergie depuis plusieurs saisons, se relance

franceinfo Culture avec agences

Depuis son arrivée début juin à la présidence du syndicat américain de la mode CFDA, qui supervise la Fashion Week, le créateur américain Tom Ford fait souffler un vent de changement. Outre son charisme, il a apporté son expérience de marques mondiales (la sienne mais aussi Gucci ou Saint Laurent auparavant) sans frontières. "Je veux une exposition globale à la créativité qu'on trouve à New York", disait-il dans un entretien au magazine Vogue, publié en août. "Tout est trop auto centré dans ce pays. Donc les designers vedettes américains s'en vont. Virgil Abloh, où est-il ? Chez Vuitton".

Outre Abloh, d'autres designers de pointe, comme Rodarte, Altuzarra ou Thom Browne, jadis habitués des défilés new-yorkais, ont choisi d'autres destinations ces dernières années, notamment Paris ou Los Angeles. Le calendrier s'éclaircissait, d'autant que plusieurs références de la semaine new-yorkaise avaient renoncé à défiler, le format ne leur paraissant plus pertinent.

Une fashion week raccourcie à 5 jours

Pour repositionner la Fashion Week de New York, traditionnellement la première de la saison, Tom Ford et le CFDA ont resserré le calendrier, limité à cinq jours au lieu de sept, pour le rendre plus attractif auprès de la presse étrangère. "Une semaine raccourcie est plus économique et expéditive pour les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi