Fashion Week : Louis Vuitton, l’esprit de conquête

Par Edson Pannier
·1 min de lecture
Dans un savant mix de volumes et de matières, la nouvelle collection Louis Vuitton invente l’allure de la déesse contemporaine, invoquant les Diane, Minerve et Vénus de notre ère. 
Dans un savant mix de volumes et de matières, la nouvelle collection Louis Vuitton invente l’allure de la déesse contemporaine, invoquant les Diane, Minerve et Vénus de notre ère.

Tout un symbole ! En présentant ses silhouettes pour l'automne-hiver 2021 au pied de la Victoire de Samothrace, une allégorie de triomphe militaire, Louis Vuitton assied encore davantage son rang de numéro un mondial du luxe, sans craindre le pléonasme. Cette démonstration de force, menée habilement par Nicolas Ghesquière en clôture de la Fashion Week parisienne, s'est traduite par un défilé au format digital, filmé dans la galerie Michel-Ange du musée du Louvre, au beau milieu des statues étrusques, grecques et romaines, témoins privilégiés du spectacle. Un écrin exceptionnel paré pour l'occasion de néons lumineux, avec, en fond sonore, un mashup entêtant des Daft Punk, ressuscités le temps d'un show. Jolie manière de faire entrer la French Touch au musée après la dissolution du duo?

À LIRE AUSSIPourquoi les Daft Punk ont explosé en plein vol


Louis Vuitton FW21 © Giovanni Giannoni

Louis Vuitton FW21 © Giovanni Giannoni

Côté vestiaire, la collection aux reflets futuristes rend hommage à ce lieu chargé d'Histoire, en proposant un astucieux saut dans le temps ? la marque de fabrique de Nicolas Ghesquière ?, jusqu'à l'Antiquité, l'origine de notre civilisation et une période d'intense créativité. Dans un savant mix de volumes et de matières, le créateur invente l'allure de la déesse contemporaine, invoquant les Diane, Minerve et Vénus de notre ère. Il revisite dans un esprit sportswear, les toges et les tuniques des soldats romains, transforme les sandales d [...] Lire la suite