De fascinantes failles qui cisaillent la surface de Mars

Longeant le côté est du volcan bouclier martien Alba Mons, la Tantalus Fossae se compose d'un réseau de rayures qui fissurent la surface de Mars. Observé par la sonde Mars Express de l'ESA, ce gigantesque réseau de failles est loin d'être unique sur la Planète rouge, et témoigne de sa tectonique des plaques un peu particulière : alors que le sommet d'Alba Mons s'est élevé sous l'effet de l'impact d'Hellas Planitia qui a formé le bassin du même nom, toute la surface environnante s'est fissurée, créant des tranchées entre deux failles parallèles, appelées grabens. Des phénomènes similaires se sont produits avec les autres volcans martiens.

Ici, une autre vue prise par Mars Express de la Tantalus Fossae et ses nombreux grabens. © ESA, DLR, FU Berlin
Ici, une autre vue prise par Mars Express de la Tantalus Fossae et ses nombreux grabens. © ESA, DLR, FU Berlin

Les grabens s'étendent sur plus de 1.000 kilomètres de long, 10 de large et 350 mètres de profondeur, tandis que le mont Alba lui est d'une taille comparable aux États-Unis ! Chaque grabens se serait formé l'un après l'autre, permettant ainsi aux géologues de retracer la chronologie de la tectonique des plaques martienne. Un indice de plus sur leur formation : le grand cratère au centre de l'image. Celui-ci est traversé par les failles, indiquant qu'il était déjà présent lorsqu'elles se sont créées !

> Lire la suite sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles