Ce que vos fantasmes révèlent sur votre personnalité

Vous rêvez depuis longtemps de faire l'amour en public ou de vous essayer au candaulisme? Peut-être ces penchants sont-ils plus étroitement reliés à votre personnalité que vous ne le croyez.

Dans son nouvel ouvrage "Tell Me What You Want", le chercheur et spécialiste des questions de sexualité Justin J. Lehmiller s'est penché sur les dessous de nos fantasmes. Pour cela, il a étudié 4000 individus représentatifs de toutes les tendances de la société américaine en matière d'orientation sexuelle, d'appartenance politique ou de sensibilité religieuse.

Sa conclusion: il existe une corrélation au moins partielle entre nos envies érotiques et nos traits de caractère. Par exemple, ce sont bien les introvertis qui ont le plus tendance à vouloir mettre du piquant dans leurs ébats (on y revient plus tard).

Pour ce sondage, effectué en ligne, des participants entre 18 et 87 ans ont dû faire leur propre description de leur plus grand fantasme. On les a également interrogés sur plusieurs centaines de partenaires, d'endroits et d'éléments divers susceptibles de se prêter à des jeux érotiques excitants à leurs yeux. Les questions étaient au nombre de 369.

Les répondants devaient aussi se situer vis-à-vis des cinq grands facteurs de personnalité reconnus par les psychologues: l'extraversion (plus ou moins de sociabilité et de dynamisme), l'ouverture à l'expérience (plus ou moins de curiosité intellectuelle et de soif d'aventure), la rigueur (plus ou moins de fiabilité et de tendance à planifier les choses), l'amabilité (plus ou moins de compassion et de sens de la coopération) et la stabilité émotionnelle (plus ou moins de susceptibilité à l'anxiété, la déprime ou la colère).

Selon les résultats, il existe un lien direct entre les envies sexuelles des gens, leurs besoins psychologiques et l'ensemble spécifique de traits de caractère qui façonne leur identité. "Nos fantasmes semblent riches en enseignements sur notre moi profond et la phase de notre vie dans...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles