Les fans de "Harry Potter" interdits de déposer des chaussettes sur une plage du Pays de Galles

Les fans de "Harry Potter" interdits de déposer des chaussettes sur une plage du Pays de Galles
Dobby dans
Dobby dans

La faune et la flore galloises en danger à cause des fans de Harry Potter? Les habitants de la ville de Pembrokeshire, au Pays de Galle, demandent aux fans de la saga littéraire de cesser de déposer des chaussettes sur la plage de Freshwater, où a été érigé un monument commémoratif pour le personnage de Dobby, rapporte le New York Times.

Figure emblématique de l'univers de J.K. Rowling, l'elfe Dobby meurt sur cette plage dans une scène phare de la première partie de Harry Potter et les reliques de la mort (2011). Depuis, les fans y déposent des chaussettes en hommage au personnage. Dans les romans, donner une chaussette à un elfe permet de le libérer.

Photos uniquement

Mais pour les habitants de Pembrokeshire, ce geste défigure le lieu, et dissuade les touristes de s'y rendre. Pendant plusieurs mois, les autorités ont réfléchi à détruire le monument commémoratif, avant de finalement décider de le conserver - tout en interdisant d'y déposer les fameuses chaussettes:

"Le monument commémoratif à Dobby pourra rester tel quel pour que les fans l'apprécient", a déclaré dans un communiqué l'association The National Trust Wales. "Nous demandons seulement aux visiteurs de prendre uniquement des photos du monument pour protéger le paysage."

La nature délicate de la plage

Dans une étude menée pour estimer les dangers de l'installation, citée par le New York Times, le National Trust Wales a détaillé sa demande, arguant que "des objets comme des chaussettes, des bijoux et des éclats de peinture provenant de cailloux peints pouvaient [...] mettre en danger la faune et la flore."

"Bien que nous soyons très heureux de recevoir autant de visites, nous devons faire attention à ce que la popularité du site n'impacte pas la nature délicate de la plage et de l'environnement, et faire attention aux retombées que cela peut avoir sur les infrastructures et les routes locales", a conclu Jonathan Hughes du National Trust Wales.

Article original publié sur BFMTV.com