Les fans de Beyoncé n'ont pas aimé cette pub de Kim Kardashian

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·4 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Kim Kardashian pose pour la dernière campagne de sa marque Skims. (Photo: Twitter @kimkardashian)
Kim Kardashian pose pour la dernière campagne de sa marque Skims. (Photo: Twitter @kimkardashian)

MODE - C’est l’agacement chez les fans de la chanteuse Beyoncé . En cause, la nouvelle campagne publicitaire de Kim Kardashian pour sa ligne de lingerie Skims, partagée sur les réseaux sociaux de la marque ce mardi 21 décembre.

Dans celle-ci, la star de 41 ans, qui vient de décrocher le “bébé barreau” de Californie, pose aux côtés de quelques autres mannequins, elles aussi habillées des dernières combinaisons moulantes de la griffe. Elles ont la mine sérieuse avec, sur le nez, la même paire de (très) petites lunettes de soleil.

Ici, la chevelure de Kim Kardashian n’est pas lisse et brune, comme à son habitude. Non, pour l’occasion, la femme d’affaires s’est fait faire une permanente. Ses cheveux ont été en partie bouclés, notamment aux pointes. De plus, ils ont été teints dans une couleur se rapprochant du blond.

Une coiffure qui, comme l’ont soulevé immédiatement de nombreuses personnes, ressemble à s’y méprendre à celle de... Beyoncé.

“Kim Kardashian essaye de faire comme Beyoncé, sauf que Beyoncé a du talent”

“Rendez à Beyoncé sa perruque.”

Les internautes sont nombreux à avoir d’abord pensé qu’il s’agissait de Beyoncé, elle-même.

Certains s’en amusent, ironisant sur la situation, à l’instar de l’utilisatrice ci-dessous qui a mélangé les noms de famille de Beyoncé et Kim.

“Oh mon Dieu, c’est Sasha Fierce”, écrit l’internaute qui suit. Sasha Fierce est le nom de l’alter ego de Beyoncé, un personnage que la chanteuse a imaginé pour son troisième album.

D’autres pointent du doigt les similitudes avec l’esthétique des campagnes publicitaires d’Ivy Park, la marque de sportwear de Beyoncé.

“Pourquoi est-ce que ça a été photographié et habillé comme pour le lancement d’une nouvelle capsule Ivy Park?”

“Je viens littéralement de dire qu’on dirait une campagne de Beyoncé pour Ivy Park et je vois que tous les commentaires disent la même chose.”

Comme le rappelle la jeune femme ci-dessous, Kim Kardashian s’est récemment expliquée sur les accusations d’appropriation culturelle dont elle fait l’objet depuis plusieurs années. “Et pourtant, nous y voilà encore”, souffle l’internaute.

De son côté, l’actrice et star de la série The Good Place Jameela Jamil, qui critique régulièrement les sœurs du clan Kardashian sur les réseaux sociaux, estime qu’il s’agit-là d’un coup marketing, sans doute pensé par Kris Jenner, la mère et manager de Kim Kardashian.

“Kris Jenner maîtrise l’art de prédire que tout le monde sera furieux en découvrant que cette photo ressemble exactement à celle d’Ivy Park, une manière d’utiliser les inévitables moqueries et outrages pour s’assurer que ceci devienne viral. L’image voyage. Les produits se vendent. Boom. C’est le nouveau marketing.”

Ce n’est effectivement pas la première controverse pour la star américaine. Alors même qu’il a déjà été reproché à Kim Kardashian de se maquiller ou de se coiffer comme une femme noire pour vendre davantage ses produits de beauté, le nom de sa marque avait, dès son lancement, fait polémique à cause du nom qu’elle lui avait d’abord donné: Kimono. Accusée d’emprunter à des fins commerciales le nom d’un objet traditionnel de la culture japonaise, l’entrepreneuse avait alors fait marche arrière pour finalement l’appeler Skims.

Depuis, les affaires fonctionnent. Disponible en France aux Galeries Lafayette, la marque de lingerie et de vêtements d’intérieur a, en 2021, été valorisée à 1,6 milliard de dollars.

À voir également sur Le HuffPost: Kim Kardashian s’est bien lâchée sur sa famille dans le “Saturday Night Live”

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles