"Family Romance, LLC" : Werner Herzog entre documentaire et fiction au Japon

Jacky Bornet
·2 min de lecture

Réalisateur allemand majeur depuis les années 1960-70 (Aguire, la colère de Dieu, Nosferatu fantôme de la nuit, Fitzcarraldo, Grizzli Man), Werner Herzog visite pour la première fois le Japon dans Family Romance, LLC qui sort mercredi 19 août. Aux frontières de ses deux casquettes de documentariste et de réalisateur de fictions, il imagine une curieuse entreprise de services à Tokyo, où des employés servent d’avatars à des clients pour combler des manques affectifs, sociaux, voire pour remplacer des défunts… Comme toujours avec Herzog, l’inattendu est au rendez-vous.

Réalité et virtualité

A Tokyo, un employé de Family Romance, LLC, sert de doublure au père disparu d’une adolescente, à la demande de sa mère. Progressivement, des affinités se nouent. Un autre jour il est un chef de service d'une entreprise pour assumer la responsabilité d’une faute commise par un employé. Le lendemain il remplace un père absent aux noces de sa fille, puis devient un geek photographiant une Youtubeuse en manque de followers… Homme caméléon, il est lui aussi investi d’un manque implacable.Werner Herzog prend encore à bras le corps un sujet original, avec au centre l’âme humaine. Tokyo, comme ville emblématique du futur, se prête merveilleusement à cette analyse du rapport entre la réalité et le virtuel. Si la virtualité est le plus souvent identifiée au digital, Family Romance, LLC (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi