Familles nombreuses la vie en XXL : Diana Blois répond à ceux qui l'accusent de profiter des allocs "ce n'est pas ça qui vous fait partir aux Caraïbes"

Depuis les débuts de Familles nombreuses la vie en XXL sur TF1 en 2020, beaucoup de familles sont devenues de vrais stars des réseaux sociaux. Leurs vies ont donc changé et plusieurs mamans sont désormais influenceuses. Mais la célébrité n'a pas que des bons côtés. Amandine Pellissard est, par exemple, régulièrement victime de menaces.

Leur exposition leur cause aussi beaucoup de critiques, notamment sur les allocations familiales. Quelques jours après Justine Cordule, qui a déjà abordé le sujet, c'est au tour de Diana Blois et son mari Gérome de parler des allocs dans une interview accordée à Jordan De Luxe pour Télé-Loisirs. "Ça a été les premiers messages qu'on a pu recevoir. Dès qu'on fait quelque chose c'est 'merci les allocs', dès qu'on part en vacances c'est 'merci les allocs'" déplore la mère de famille. "C'est tout le temps. C'est redondant" confirme son mari.

"Ce n'est pas les allocations familiales qui vous font partir aux Caraïbes"

"Je n'ai pas d'allocations familiales. En l'occurrence, moi la seule période où j'ai vécu grâce aux allocations familiales, c'est quand j'étais maman solo avec mes sept enfants. J'avais des jumelles qui venaient de naître, elles étaient bébés. J'avais beau avoir des allocations familiales, ce n'était pas non plus le nirvana. Ça permettait de survivre. Et pour ça merci la France. Parce qu'effectivement...

Lire la suite


À lire aussi

Familles nombreuses, la vie en XXL : la famille Blois au coeur d'une arnaque, ils vont déposer plainte
Familles nombreuses, la vie en XXL : Soukdavone Gayat bloquée par Amandine Pellissard, elle lui répond
Familles nombreuses la vie en XXL : les Blois virés de l'émission ? Les Pellissard balancent

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles