Familles nombreuses : Les Cordule cambriolés pendant leurs vacances, un choc pour le clan

La famille Cordule vient de vivre un événement traumatisant. Alors que tout le clan était en vacances (les parents Justine et Steeve et leurs enfants Timeo, Tom, Cloe, Toan, Lilas-Rose, Lubin et Lyson), leur maison a été cambriolée.

Ils ont pourtant fait le choix de rester en vacances même si ces dernières ont été écourtées d'une semaine car la petite famille ne voulait pas rester en Gironde où il y a actuellement de terribles incendies. "Nos enfants sont plutôt anxieux. (...) De notre camping on voyait ce qui se passait. Trop anxiogène pour mes enfants. Ce n'est pas possible", avait expliqué la maman. Des vacances un brin gâchées donc et un retour à la vie normale un peu particulier comme elle l'a fait savoir sur Instagram.

La maison familiale a en effet été cambriolée comme il leur a été indiqué par téléphone. Un événement qui s'est produit lors de leur première semaine de congés qu'ils ont choisi de poursuivre. "On avait de la famille qui a géré ce qu'il fallait avec les gendarmes. On a fait procuration, donc ils ont fait tout ce qu'il fallait. On a réglé pas mal de choses par téléphone en vacances, l'assurance, etc. Et puis là, comme on est rentrés, on va se charger d'aller chercher les factures dans les magasins pour certains objets qui ont été dérobés", ont-ils fait savoir. Et de préciser que les voleurs n'ont "pas tout saccagé".

C'est par une fenêtre que les malfaiteurs ont brisée qu'ils ont pu pénétrer à...

Lire la suite


À lire aussi

Laëtitia Servières (Familles nombreuses) : Grosse décision prise "en urgence" pour sa fille, le clan ébranlé
Familles nombreuses : Une tribu quitte le programme, leurs dernières apparitions attendues prochainement
"Gros choc !" : Un père de Familles nombreuses subit un vasectomie puis regrette

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles