Familles nombreuses : Un clan au budget serré obligé de faire des sacrifices, explications...

·1 min de lecture

En ce mois d'avril 2022, de nouvelles tribus ont débarqué à l'antenne de Familles nombreuses, la vie en XXL. Devant les caméras de TF1, en plus d'Amandine Pellissard et ses huit enfants ou encore Nasser et Rofrane Bambara qui élèvent leurs quadruplés, le clan Servières fait son arrivée. Laëtitia, enceinte et en congé maternité, et son compagnon Sébastien, ouvrier dans le bâtiment, sont à la tête d'une fratrie de huit enfants : Maëva (17 ans), Maëlys (15 ans), Mandy (12 ans), Leny (10 ans), Manaëlle (8 ans), Melya (bientôt 6 ans), Milyana (3 ans et demi), et le petit dernier Léo (1 an et demi).

Le but de cette participation à l'émission à succès de la Une ? "On veut prouver que nous sommes des personnes ordinaires et casser les clichés autour des familles nombreuses. On nous mène la vie dure parce qu'on a plein d'enfants alors que nous sommes comme tout le monde !", explique la maman à nos confrères de Télé Loisirs. Et, surtout, Laëtitia promet de prouver que sa famille peut faire des miracles avec un portefeuille limité. "Vous allez voir qu'avec un budget XXS et une famille XXL, on parvient à s'en sortir et à avoir des projets. Il faut juste s'organiser et économiser un minimum", assure-t-elle.

C'est ainsi que le clan installé dans l'Ariège, en Occitanie, prête attention à la moindre dépense, notamment alimentaire. "Typiquement, on se fixe un montant pour les...

Lire la suite


À lire aussi

Ambre Dol (Familles nombreuses), un de ses fils le visage "tout gonflé" : des images dévoilées et explications
"La pire mère du monde !" : Une maman de Familles nombreuses en prend plein la figure, explications
Camille Santoro (Familles nombreuses) : La grosse erreur qui a failli lui faire perdre ses jumeaux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles