Famille royale : les Britanniques toujours divisés sur le départ de Harry et Meghan

·1 min de lecture

Cette fois, la rupture est bel et bien consommée.  Un an après l'annonce de leur retrait de la vie officielle, le prince Harry, petit-fils d'Elizabeth II, et son épouse Meghan, ont perdu leurs derniers titres officiels après avoir confirmé à la reine leur mise en retrait définitive de la famille royale britannique, a annoncé vendredi le palais de Buckingham. Cette nouvelle n'est pas une surprise, le couple ayant donc déjà fait part de son intention de s'éloigner de la pression médiatique et de son désir d'une une vie indépendante de la royauté. Mais elle n'en reste pas moins un coup dur pour la famille royale, Harry étant le chouchou des Anglais, et son couple avec Meghan incarnant la modernité et le renouveau de la monarchie. 

>>Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici 

Outre-Manche, les Britanniques sont divisés sur la décision du fils de Charles et Diana et de son épouse. Mais beaucoup la comprennent, comme Tom et Manuel. "Ils étaient harcelés par les médias et tabloïds, qui s'acharnaient contre Meghan", rappellent-ils, soulignant notamment la forte pression médiatique autour de l'ancienne actrice, "peut-être parce qu'elle est métisse, qu'elle est américaine ou qu'elle n'a pas le profil habituel". "C'est dommage, ça faisait du  bien de voir quelqu'une comme elle dans la famille royale." 

Pour eux, la décision d'Harry est tout aussi compréhensible. "Il vit sous le feu des projecteurs depuis toujours : lorsqu'il a fait ses premiers pas, lorsqu'il s...


Lire la suite sur Europe1