"Ma famille m'a mis un peu la pression" : Sophie Tapie desservie par son nom ? Elle répond cash

Désormais, le nom Tapie est illustré par les enfants du défunt Bernard, mort en octobre 2021 après plusieurs années de lutte acharnée contre le cancer. Alors que ses fils sont eux aussi businessman et veillent sur l'empire du patriarche, sa fille Sophie poursuit sa carrière de chanteuse. Elle s'est confiée à France Info, évoquant la pression qu'elle a depuis que les projecteurs sont notamment braqués sur elle.

Après avoir publié le disque 1988 l'an dernier, la jeune artiste aujourd'hui âgée de 34 ans en propose une version augmentée. "Oui, il y a eu un avant et un après, évidemment, comme tout le monde peut l'imaginer. Du coup, j'ai préféré faire une réédition de cet album parce que j'avais des choses à ajouter", explique-t-elle à France Info. Au travers de quatre nouveaux titres, Sophie Tapie veut mettre en avant le fait qu'elle voit "toujours la vie du bon côté" alors même que les épreuves sont légion ; le clan doit par exemple affronter les dettes de Bernard et la justice qui poursuit son travail.

La jeune femme, passée par l'émission The Voice sur TF1, est aujourd'hui celle du clan qui a le plus de visibilité médiatique de par son métier de chanteuse. Sophie Tapie fait vivre le nom de son illustre papa, touche-à-tout qui a aussi bien fait de la politique que du théâtre ou géré des affaires. En optant pour un métier comme celui-ci, la jolie blonde s'expose... "C'est un peu de pression, je le...

Lire la suite


À lire aussi

Luca Zidane réduit à son nom de famille ? Ses confidences cash
"C'est à vomir" : Diana Blois (Familles nombreuses) face à des critiques blessantes, sa mise au point cash
"Ça nous aide..." : Les Cordule (Familles nombreuses) cash sur les allocations qu'ils perçoivent !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles