Famille défenestrée à Montreux : ce détail très troublant sur le père révélé par un voisin insomniaque

![CDATA[Capture / TF1]]

Les questions sont encore nombreuses concernant l'histoire de la famille défenestrée de Montreux, mais les réponses arrivent petit à petit. Le journaliste Ronan Folgoas, déjà spécialiste de l'affaire Jubillar à propos de laquelle il a même écrit un livre, s'est penché sur le dossier de Montreux. Pour le Parisien, il a recueilli le témoignage de quelques témoins, et notamment d'un voisin insomniaque habitant dans le même immeuble que la famille David-Feraoun. Selon ce dernier, c'est surtout la nuit qu'Eric, sa femme Nasrine, sa belle-sœur Narjisse, son fils Allan et sa fille Elena étaient actifs. Insomniaque, le voisin en question a expliqué : "On les entendait parler jusque très tard. Parfois, ils sortaient de leur appartement pour se promener à la nuit tombée".

Fait plus étrange encore, il semblerait que le père de famille ait réellement été le preneur de décisions pour tous les autres membres. L'homme de 1,95m, polytechnicien et "consultant informatique pour le compte d'une société spécialisée dans les solutions techniques de billetterie à Lausanne" comme le décrivent nos confrères, était celui qui décidait de l'ouverture ou la fermeture de la porte du foyer. "C'est toujours lui qui fermait la porte en quittant l'appartement" a précisé le voisin insomniaque. Le Parisien souligne également que, lors de ce qui est pour l'instant considéré comme un suicide collectif, le père a sauté en dernier du balcon et laissé tous les membres de sa (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

AFFAIRES OUBLIÉES. Le Monstre de Florence, ce serial killer qui tuait les amoureux
Une neuvième victime du redoutable tueur aux Smileys identifiée 30 ans après ses horribles crimes
Lily, 10 ans, retrouvée morte dans les bois : ces détails atroces sur son meurtrier présumé âgé de 14 ans
Nordahl Lelandais : en pleine relation sexuelle au parloir de la prison, il se fait prendre
Elle fait des pieds et des mains pour adopter un bébé et le tue cinq mois après l'avoir accueilli

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles