Falsifications des tests de Toyota : cela pourrait être bien plus grave que prévu !

Pour comprendre pourquoi cette affaire pourrait prendre énormément d’ampleur et couter bien plus cher que prévu, il est important de voir ce qui est reproché aux différents constructeurs impliqués.

De faux tests de sécurité

Il y a quelques jours de cela, le ministère japonais des Transports annonçait que cinq constructeurs nippons, dont le géant Toyota, ont utilisé des méthodes non conformes aux normes gouvernementales pour passer certains tests de sécurité. Au total, des millions de véhicules sont concernés. Une affaire qui fait suite à celle de la fin d’année 2023. Daihatsu, marque du groupe Toyota, avait d’ores et déjà été épinglée pour le même motif par le ministère des Transports japonais. La marque avait été contrainte de suspendre toute sa production au Japon.
Toyota, qui a réalisé une enquête interne, a identifié sept de ses modèles dont les tests comportaient des erreurs et des données inadéquates. Cependant, contrairement à Daihatsu, Toyota n’a pas jugé nécessaire de rappeler les modèles concernés. Mais Toyota n’est pas le seul constructeur à s’être fait épingler. En effet, des modèles de chez Honda, Suzuki, Yamaha et Mazda...Lire la suite sur Autoplus