Une fake news sur des numéros attribués aux enfants musulmans déclenche un tollé

Lucie Oriol
·Journaliste au HuffPost
·2 min de lecture
Emmanuel Macron en visite à l'école Pierre Ronsard de Poissy le 5 mai 2020 (Photo: . Ian LANGSDON / POOL / AFP  )
Emmanuel Macron en visite à l'école Pierre Ronsard de Poissy le 5 mai 2020 (Photo: . Ian LANGSDON / POOL / AFP )

SÉPARATISME - Une traduction faite un peu trop vite ? Un message posté sur le réseau social Twitter ce samedi 21 novembre, par Karen Attiah, éditrice au service “Global Opinions” du prestigieux Washington Post a mis le feu aux poudres. Elle y écrivait notamment que le gouvernement français allait donner aux enfants musulmans un “numéro d’identification” afin de s’assurer qu’ils vont bien à l’école.

“Les Français non blancs sonnent l’alarme sur Macron depuis des années. Mais les médias mondiaux voulaient l’oindre comme un saint centriste, la personne qui a sauvé la France de Marine Le Pen. Maintenant, il veut donner des numéros d’identification aux enfants musulmans pour aller à l’école”, a-t-elle écrit.

Des déclarations similaires à celle de la ministre pakistanaise des Droits de l’Homme. Elle affirmait plus tôt dans un tweet que “Macron fait aux musulmans ce que les nazis infligeaient aux Juifs”, en prétendant que “les enfants musulmans devront avoir un numéro d’identification, comme les Juifs étaient forcés à porter l’étoile jaune sur leurs vêtements pour être identifiés”

Karen Attiah a finalement supprimé son message dimanche dans la journée avant d’en publier un autre. Elle reconnaît son erreur, mais maintient ses inquiétudes quant au climat dans lequel vivent les personnes de confession musulmane en France.

“J’ai posté un tweet précédent qui disait que le projet de loi d’identité visait les enfants musulmans, ce qui était incorrect. Cela dit, il est insensé d’ignorer la probabilité qu’un tel projet de loi cré...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.