VIDEO. Comment deux agents de la DGSE se sont retrouvés sous les verrous après une rocambolesque tentative d'assassinat

Dans un quartier paisible de Créteil (Val-de-Marne), en juillet 2020, un riverain venu déposer son fils à la crèche s'est retrouvé sans le savoir au cœur d’un roman d’espionnage. Apercevant une voiture avec des individus dont le comportement paraissait étrange à l'intérieur, celui-ci a décidé d’appeler la police. Sur place, les policiers ont alors découvert que la voiture était équipée d’une fausse plaque d’immatriculation. Sur les suspects ont été retrouvés deux couteaux de l’armée française et un pistolet 9mm, chargé. Leur mission : assassiner une femme qui travaillerait pour le Mossad En garde à vue, les deux hommes ont fait un aveu troublant : militaires, ils ont affirmé appartenir aux services secrets français. Les enquêteurs leur ont alors demandé qui était leur supérieur, ce à quoi ils ont répondu qu’il s’agissait de la direction générale de la Sécurité extérieure (DGSE). Leur mission selon eux : assassiner une femme qui travaillerait pour le Mossad, les services secrets israéliens. La cible était surveillée depuis des semaines. Ils avaient placé une balise GPS sous sa voiture. Tous les ingrédients d'un roman d'espionnage sont présents. "C'est un roman vrai, c'est la réalité, ça s'est vraiment passé. On a découvert des agents - ou des militaires - de la DGSE qui sont en rupture de ban et un cercle très fermé de francs-maçons où un contrat aurait apparemment été passé", détaille le journaliste police-justice de France Télévisions Éric Pelletier, qui a enquêté sur l'affaire.