Ce que fait ce trou noir n'avait jamais été observé en direct par les astronomes

Ce phénomène, constaté à partir de 2019, concerne un trou noir d'un million de masses solaires au coeur d'une galaxie lointaine. Il est situé à 300 millions d’années-lumière de nous, dans la constellation de la Vierge.

Lentement, un trou noir super massif niché au cœur d’une galaxie lointaine s’éveille… Sous le regard des astronomes ! Selon une étude parue ce 18 juin 2024 dans la revue Astronomy & Astrophysics, la galaxie SDSS1335+0728, située à 300 millions d’années-lumière de nous dans la constellation de la Vierge, devient de plus en plus brillante depuis 2019.

Cela s’expliquerait par la montée en régime du trou noir d’un million de masses solaires environ qui est tapi en son centre. Le premier changement de luminosité, spectaculaire, a été observé en décembre 2019 par le télescope Zwicky Transient Facility aux États-Unis.

Simple "en-cas" ou véritable banquet ?

De telles variations d’intensité ont déjà été constatées sur d’autres trous noirs, mais cela correspond en général à un simple « en-cas », lorsqu’une étoile passée trop près du monstre gravitationnel finit disloquée et avalée.

L'émission lumineuse s'explique par l’accélération de la matière juste avant de disparaître derrière l’horizon du trou noir. Cette flambée ne dure que quelques jours, voire quelques semaines. Tandis que SDSS1335+0728 s’illumine depuis 4 ans. Ce n’est plus un en-cas, ce sont carrément des agapes !

Lire aussiPlongez dans un trou noir supermassif avec cette vidéo impressionnante de la Nasa

"L'option la plus tangible pour expliquer ce phénomène est que nous voyons comment le [noyau] de la galaxie commence à montrer (...) de l'activité, explique dans un communiqué de l’ESO Lorena Hernández García, de l'Université de Valparaíso au Chili, cosignataire de l'étude. Si c'est le cas, ce serait la première fois que nous verrions l'activation d'un trou noir massif en temps réel".

En effet, de précédentes études avaient déjà montré que des galaxies autrefois inactives s’étaient transformées en galaxies actives, mais sans que les astronomes n’aient assisté à la mise en route, contrairement à cette galaxie.

Comprendre l'évolution des trous noirs super massifs

Pour parvenir à ce résultat, l'équipe a combiné des don[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi