"On fait de la pop insolente" : Thérapie Taxi, à voir en tournée cet été

franceinfo Culture

Le verbe haut et le langage cru. Voilà la signature de Thérapie Taxi. Un groupe à la croisée de la pop, du rap et de l’électro qui risque fort de vous faire danser tout l’été. Tête d’affiche dans nombre de festivals, le groupe nous a reçus récemment dans le fumoir du Bus Palladium.

Une petite annonce a tout déclenché

C'est un club mythique de Paris. “C’est aussi un endroit symbolique pour nous. On y a fait notre premier concert sous le nom de Thérapie Taxi. C’était en 2016”, se souvient Raphaël Faget-Zaoui, le chanteur et guitariste, assis sur un canapé rouge boudoir troué par les brûlures de cigarettes.

C’est avec une petite annonce postée sur internet que l’aventure commence en 2013. Adé (Adélaïde Chabannes de Balsac) rencontre Raph (Raphaël Faget-Zaoui). Elle a 17 ans, lui tout juste 19. “Franchement, au début, elle n'en avait un peu rien à foutre”, rigole Raphaël. “On se voyait vaguement le dimanche. Mais elle a fini par comprendre que je ne lâcherais pas ! Alors elle s’est prise au jeu et c’est devenu sérieux”.


Questions/réponses avec Adélaïde Chabannes de Balsac et Raphaël Faget-Zaoui

“Les textes étaient nuls, j’ai jamais été très bon en anglais”

Ils chantent alors de la folk, en anglais. “Les textes étaient nuls, j’ai jamais été très bon en anglais”, reconnaît le chanteur, hilare. “On s’est vite rendus compte que les gens accrochaient plus à nos textes en français. Et surtout (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi